Bénéficiaires / Cibles du PADAP

Les organisations communautaires locales : les Communautés de Base (COBA), les Associations des
Usagers de l’Eau (AUE), les Organisations Paysannes (OP), les groupes d’éleveurs. Les COBA et les
AUE bénéficieront de renforcement de capacités, les OP bénéficieront d’un accès de bonnes pratiques
en termes d’outils de gestion et de technologie.
Les collectivités territoriales : à travers l’élaboration des plans d’aménagement et le renforcement de
capacités en termes de gestion des ressources en eau, la gestion des ressources forestières et l’appui des
guichets fonciers existants à travers l’actualisation des Plans Locaux d’Occupation Foncière.
Les institutions au niveau national, en particulier les trois ministères en charge (MPAE, MEEF et
MEAH) ainsi que leurs services et départements bénéficieront d’un appui à la planification stratégique
et à l’amélioration de la gouvernance, d’une assistance technique pour la mise en œuvre des politiques
et de leur programme, ainsi qu’à la mise en place d’une stratégie de Système d’Informations Spatiales
(SIS). Le projet vise à développer un modèle de gestion du paysage local et national qui peut être
reproduit dans d’autres régions.
Les organismes sous tutelle : le Fonds de Développement Agricole (FDA/FDAR), les Centres de
Services Agricoles (CSA), l’Autorité Nationale de l’Eau et de l’Assainissement (ANDEA), le Centre de
Recherches Agronomiques (FOFIFA).
OBJECTIFS GLOBAUX CHIFFRES :
Le nombre de bénéficiaires est estimé à 38 000 personnes (dont 40% de femmes), à Marovoay, Andapa,
Bealanana, Analanjirofo et Iazafo
14.000 ha de périmètres irrigués réhabilités
7.000 ha de forêts sous restauration (passive ou active)

Laisser un commentaire